Direction la Zambie avec TechFirm International

 In International

Retrouvons Gérard notre consultant TechFirm International lors de l’inauguration de la première ferme solaire en Zambie. Un moment important qui restera gravé dans les mémoires des habitants et des équipes. 

1- Gérard, pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Mon activité professionnelle débute en 1991 avec ALSTOM. Pendant 14 ans, j’ai travaillé sur différents produits en qualité de Superviseur, de Construction Manager, de Commissioning Manager et Project Manager sur des projets allant de 10M€ à 400M€.

Ces projets m’ont permis de diversifier mes compétences en travaillant dans des secteurs industriels tels que le high Voltage Substations, l’hydro, le thermique, le nucléaire, le pétrole, le train, le tramway, les cruises et le mining. Mais, après 14 ans, j’ai décidé de modifier mes priorités et j’ai choisi de suivre enfin ma première motivation : l’expatriation.  J’ai toujours souhaité m’expatrier, c’est sûrement dû à mes origines bretonnes !

France, Allemagne, Etats-Unis, Canada, Côte d’Ivoire, République Dominicaine sont quelques exemples de pays dans lesquels j’ai vécu. Désormais je suis en Zambie dans le renouvelable côté client.

2- Depuis combien de temps travaillez-vous avec TechFirm ?

Je collabore avec TechFirm depuis 2016. J’apprécie notamment sa ponctualité et son sérieux en terme d’engagements.

3- Vous venez d’inaugurer la ferme solaire en Zambie, pouvez-vous nous en dire plus sur ce projet ?

La ferme solaire permet d’installer du renouvelable sur les 5 continents ! C’est un projet d’une certaine envergure puisqu’il a duré de la phase de développement à l’exploitation environ 2 ans et demi.

L’équipe s’est d’ailleurs également agrandie durant le projet. Nous avons été jusqu’à 850 personnes à travailler sur le site dont environ 50 expatriés venant majoritairement d’Inde et d’Europe.

Notre objectif principal était le respect des délais et des obligations de construction.

 

4- Quelles ont été les principales difficultés, obstacles ? 

Il s’agit de la première ferme solaire en Zambie, tout était donc nouveau. Il a fallu se renseigner, former et encadrer du mieux que possible tout le projet.

5 – Comment la population accueille-t-elle cette ferme solaire ?

La population locale est ravie et surtout rassurée. En 2015, ils ont été assujettis à de grandes coupures d’électricité en raison de l’absence de réserve d’eau dans les barrages.

 

6- Depuis combien de temps êtes-vous en Zambie ?

Je vis en Zambie depuis un an. C’est un pays vraiment tranquille et agréable.

7- Et maintenant, quelles sont les prochaines étapes ?

Je travaille déjà en parallèle sur le même type de projet pour le Mozambique. J’essaye de satisfaire mon client en l’accompagnant au mieux dans ses évolutions de projets qui peuvent être aux quatre coins du monde !

 

Photos © NEOEN 

Start typing and press Enter to search